Vous êtes ici : Imprimer la page Accueil>Le cadre de vie>Une ville 4 fleurs et durable>Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables

La Municipalité de Chartres de Bretagne privilégie de plus en plus toutes les formes d'énergies renouvelables ou alternatives présentes sur le territoire de la commune. 

 

Au sommaire

 


Les chaudières bois

 

Le bois, énergie utilisée par l’homme depuis des années, reprend le devant de la scène. Une chaudière bois équipe les serres municipales depuis octobre 2010.

 

 

///// 

  • Aux serres municipales

Auparavant, 10 000 litres de fioul étaient nécessaires chaque année pour assurer le chauffage des serres d’octobre à fin mars, soit un coût d’environ 5000 €. L'équipement, acquis par la commune nécessite 120 m3 de plaquettes de bois broyé pour le chauffage d’une année. Le coût du broyage pour cette quantité est de 1650 €.

  • A la piscine de La Conterie

L’installation, située dans le sous-sol de la piscine, permet de chauffer l’eau des bassins, les locaux administratifs, les vestiaires, la cafétéria et la salle de fitness grâce à la chaleur produite par la combustion du bois.

 

 

/////

Le réseau de chaleur

 

 La chaudière de La Conterie produit davantage de calories que les stricts besoins de l’équipement aquatique.

Aussi, afin d’obtenir le meilleur rendement de l’installation de la piscine, la commune de Chartres de Bretagne a proposé au syndicat intercommunal de La Conterie de racheter des calories via un réseau de chaleur menant au centre culturel et à la halle polyvalente. Le réseau de distribution est un circuit fermé constitué de tuyaux enterrés et isolés, transportant de l’eau. Il part de la chaufferie et dessert les deux bâtiments raccordés, transmet la chaleur puis revient à la chaufferie en retournant le liquide refroidi.

Un autre réseau de chaleur sera mis en place dans la ZAC Les Portes de la Seiche au sud de la commune. En séance du 5 novembre 2012, le Conseil municipal a approuvé l’avant projet d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur de 1,5 km. Il permettra d’alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire environ 300 logements des deux premières tranches de la ZAC.

Le Chartrain en parle   

 

Le plan biomasse

 La piscine de La Conterie et les serres municipales sont équipées de chaudières à bois. Le plan biomasse est un projet complémentaire à ces installations énergétiques. En effet l'idée est de réaliser une plantation pluriannuelle d'arbres et de plantes qui aura pour fonction première l'alimentation ces chaudières à bois. En parallèle, le chantier servira de "puits de carbone", réduisant la quantité de CO2 dans l'atmosphère, et permettra également la régulation du débit des cours d'eau et l'assainissement de la qualité de l'eau.

 

 

La plateforme bois-énergie

 Chaque année, les services de la commune sont amenés à abattre des arbres en fin de vie et opérer des tailles d’entretien. Depuis l’installation de chaudières à la piscine et aux serres municipales, le bois récupéré est broyé pour servir de combustible. Mais les chaudières sont gourmandes et les communes environnantes du syndicat intercommunal de La Conterie ont été sollicitées pour fournir du bois. 

 /////

La provenance locale du bois permet de réduire les coûts de transport et l’impact sur l’environnement.
Afin de stocker ce « futur combustible », une plateforme bois-énergie a été réalisée sur le site du Champ-rond, face au parking de covoiturage. Le bois avant et après broyage est entreposé et bâché à l’abri de l’air, de l’humidité et des impuretés. Le site compte quatre aires de stockage (bois énergie, bois broyé, bois destiné au paillage et compostage) et des aménagements de voirie pour l’accès. 
Si vous procéder à l'abattage d'arbres sur votre terrain, les services techniques de la ville peuvent venir chercher le bois (au sol) qui sera acheminé sur la plateforme "bois énergie".

/////  

Les panneaux photovoltaïques

En octobre 2007, 200 m2 de panneaux photovoltaïques, répartis sur sept champs, étaient installés sur le toit de la médiathèque et du Carré d'Art au centre culturel Pôle Sud. Ce type de panneaux produit de l'électricité en captant et en transformant la lumière naturelle, c'est-à-dire le rayonnement solaire. ll est transformé en électricité sans pièces tournantes et sans bruit. Trois ans plus tard, 140 m2 de panneaux photovoltaïques étaient installés sur le toit de l'Espace Brocéliande.

Flash Info