L'histoire

 

Le nom 

 

Les potiers

Chartres de Bretagne tirerait son nom de la peuplade gauloise des Carnutes et fut définitivement baptisée par un décret du 20 août 1920 pour être distinguée de Chartres en Beauce (en Eure et Loir célèbre pour sa Cathédrale).

 

Chartres, terre de potiers 

 

 Au cœur du massif armoricain, elle était une des rares communes bretonnes assise sur du calcaire, notamment des faluns, roche sédimentaire déposée en mer peu profonde. Du milieu du Moyen Âge (XIe siècle) au début du XXe siècle, l'argile a permis le développement de la poterie tandis que le calcaire favorise plus tardivement la fabrication de la chaux. C'est au XIVe / XVe siècle qu'apparaissent les chaufourniers, les fabricants de chaux, à partir du brûlage du calcaire en four.

Ainsi, au début du XIXe siècle, Chartres compte 750 habitants et s'étire progressivement, avec la construction des fours à poterie et à briques, le long de la route de Rennes à Nantes, devenue un important axe de circulation vers le sud de la Bretagne et la Loire. À l'apogée de son activité, à la fin du XIXe siècle, Chartres recense 1 000 habitants. Ses « industries » traditionnelles, chaux, briques et poteries, disparaissent au début du XXe siècle. Les ateliers de poterie/briqueterie s'éteignent dans les années 1920 et les derniers fours à chaux en 1938.

 

 

L'arrivée de Citroën

 

AMI 6 Citroën La Janais PSAEn 1958, la décision est prise d'installer l’usine des Automobiles Citroën sur le territoire de Chartres de Bretagne. En 1960, la commune voit donc débuter la construction de l’usine sur 230 hectares (près du quart de sa superficie). Et en 1962, ce ne sont pas moins de 14 000 ouvriers, venant de la Bretagne et de tout le grand Ouest qui participent au démarrage de la production automobile.

À partir de l’installation de Citroën, Chartres se transforme progressivement de village en ville suburbaine : l’extension et la multiplication des lotissements ont été nécessaires suite à la rapide croissance démographique de 1000 habitants en 1954 à 7 416 en 2013. Pour accueillir une population en forte croissance, les municipalités successives ont construit de nombreux équipements liés aux loisirs, aux sports et à la culture.

 

Pour en savoir +

Pour découvrir la commune et son histoire, le livre "Chartres de Bretagne", fruit du travail de l'association "Mémoire du pays chartrain" est disponible à la vente au prix de 15 €, à l'accueil de la Mairie.

Flash Info